Comment motoriser un volet roulant ?

De nos jours, les matériaux employés pour fabriquer des portes et des fenêtres sont devenus plus modernes et spécialisés que ceux d’avant afin de pouvoir mieux garantir la sécurité de la maison mais aussi afin de donner plus de luxure à cette dernière. En effet, la plupart des gens optent pour des volets roulants composés de lamelles en aluminium et d’un tambour et qui permet de fermer ou d’ouvrir automatiquement les ouvertures. Ces volets sont également nommés rideaux automatiques.

Les outils nécessaires pour motoriser les volets

Employer une manivelle pour ouvrir ou fermer tous les volets de la maison tous les matins et tous les soirs devient fatiguant au fil du temps, c’est pourquoi on a pensé à les motoriser. Il ne s’agit pas toujours d’acheter des volets neufs, il faut juste investir sur un moteur électrique et installer ce dernier sur les anciens volets. Ainsi, on ne dépense plus ni de temps ni d’énergie pour les volets. Ce n’est plus la peine de faire le tour de la maison. De plus, on peut filtrer la lumière selon nos envies et en utilisant tout simplement soit une télécommande, soit des boutons poussoirs. Par conséquent, il y a donc lieu d’installer un volet roulant sans fil. Et comme pour toute activité de bricolage, l’utilisation de quelques outils sont indispensables pour motoriser un volet roulant, à savoir : un tournevis, une visseuse, un tournevis d’électricien, un mètre, une pince, un jeu de clés à pipe, un marteau, une perceuse, des gants et des lunettes de protection. Il faut également avoir une motorisation axe dirigo pour volet roulant. Le montage est facile mais il faut savoir bien mettre le moteur en place.

Comment motoriser un volet roulant ?

Il est à noter qu’on peut également installer un système antieffraction avec le volet électrique grâce à un verrouillage automatique, ce qui garantirait la sécurité de la maison vu qu’il n’y a pas de moyen pour le forcer à s’ouvrir.

Etapes à suivre

Voici maintenant les étapes à suivre pour motoriser un rideau automatique : en premier lieu, il faut faire des préparations c’est-à-dire qu’il faut tout d’abord retirer la façade du coffre puis faire descendre le tablier au maximum. Ensuite, il faut retirer la manivelle et détacher le tablier en enlevant les attaches. Après, il faut retirer l’axe, démonter les butées d’arrêts et fixer les nouveaux supports de l’axe motorisé. Enfin, il faut retirer les supports de l’axe existant sur le côté du moteur et placer le support moteur sur le côté de la manivelle. En second lieu, il faut faire le montage de l’axe c’est-à-dire qu’il faut placer l’entretoise du côté moteur, emboiter les tubes et placer l’axe. Puis, il faut mettre l’ensemble à la bonne longueur. Ensuite, il faut réaliser le nœud des sangles et faire glisser les précédentes attaches. Après, il faut placer les nouvelles agrafes et ajuster les trois fixations sur l’axe : une au centre et les deux autres à 20 cm des extrémités. Enfin, il faut refermer le rail aluminium en le poinçonnant.

En dernier lieu, il faut faire un raccordement électrique par un assemblage et un montage avant de faire une programmation du volet roulant. Pour cette dernière étape, il s’agit de retirer le capot jaune de la tête du moteur, puis d’enclencher les deux boutons poussoirs simultanément et appuyer sur les deux boutons de l’émetteur. Le moteur enregistre ensuite les positions d’arrêts basse et haute et cet enregistrement se fait à l’arrière du moteur. Le moteur est à la fin programmé aux dimensions de l’ouverture et il se commande à l’aide d’un simple bouton poussoir.

En quelques mots, motoriser un volet roulant consiste à intégrer un moteur dans le tube d’enroulement et ensuite le raccorder au système électrique de la maison.