Comment fonctionne un volet automatique ?

Les volets roulants, nommés aussi contrevents enroulables, sont des types de volets en aluminium ou en PVC, qui existent déjà depuis plus de soixante ans et qui fonctionnaient manuellement au début. Ils sont constitués généralement d’un tablier ; d’un coffre qui est encastré dans le mur pour les constructions neuves et posé en façade soit vers l’intérieur, soit vers l’extérieur pour les locaux anciens ; des coulisses et des lames et ils sont manœuvrés par des fils ou des chaînes. Mais grâce à des techniques modernes, des rénovations ont été apportées parce qu’on a pu motoriser les volets roulants et les équiper de différents types de système de verrouillage et de commande à distance. C’est ce qui a donné lieu à ce qu’on appelle des volets automatiques.

Un volet roulant motorisé

Comme tout appareil qui marche automatiquement, un volet roulant a besoin d’un moteur pour pouvoir fonctionner sans être manœuvré à la main. Ce moteur est normalement un moteur tubulaire constitué de deux enroulements, un condensateur, un réducteur et des butées mécaniques. Le branchement a des interrupteurs déjà existants et se fait à partir de quatre câbles dont la phase une pour la montée, la phase deux pour la descente, le câble neutre et le câble terre. Il faut noter que toute installation doit être faite de préférence par des professionnels pour éviter tout accident, et il faut noter également que le courant doit être coupé totalement au moment de l’intervention. Par ailleurs, des normes spéciales élaborées pour l’alimentation des volets roulants imposent que le circuit d’alimentation en question doit être soit un disjoncteur de 16A s’il s’agit d’une section de 1,5mm² ; soit un disjoncteur de 20A s’il s’agit d’une section de 2,5mm². Par conséquent, le volet roulant serait équipé d’une commande à distance permettant à son propriétaire de gagner du temps et de l’énergie vu qu’il n’est plus nécessaire de faire le tour de la maison tous les matins et tous les soirs pour ouvrir ou pour fermer les volets. Ainsi également, le confort et la sécurité sont mieux garantis grâce à l’usage d’une motorisation à radio-télécommandée. Autrement dit, on peut utiliser différents types de télécommandes : les télécommandes dotées d’un seul canal et qui ne peuvent gérer qu’un seul volet roulant à la fois ; les télécommandes multicanaux qui, comme son nom l’indique, peuvent contrôler plusieurs appareils en même temps ; les commandes murales sans fil et enfin les télécommandes programmées qui marchent en fonction des heures ou d’un planning déjà préétabli en avance.

Comment fonctionne un volet automatique ?

Types de branchements des volets roulants

Trois cas sont possibles en matière de branchement des volets automatiques. Pour le premier cas, il s’agit de brancher le volet roulant à commande filaire c’est-à-dire d’utiliser soit un interrupteur simple stable unipolaire ou un interrupteur PM3 stable. De cette manière, un seul volet roulant est branché à l’inverseur unipolaire et il est contrôlé du doigt quand on appuie dessus. Deux positions sont possibles : une position stable du bouton qui fait monter ou descendre le volet roulant et une position centrale qui stoppe le volet. Pour le deuxième cas, il s’agit de brancher deux volets roulants sur un seul bouton d’un interrupteur simple instable bipolaire. Effectivement, les deux pôles de l’inverseur permet de brancher les deux moteurs des volets roulants et de les faire fonctionner simultanément. Dès que l’on arrête d’appuyer dessus, les volets roulants s’immobilisent rapidement. Enfin, pour le dernier cas, il s’agit de brancher un volet roulant sur deux ou plusieurs points de commande ; ce qui nécessite l’utilisation d’un télérupteur, d’une boîte à clé et des boutons poussoirs. Le télérupteur envoie une impulsion électrique au moteur à chaque fois que l’on appuie sur l’un des boutons poussoirs.

Pour aller encore plus loin, actuellement, il existe des volets roulants connectés qui sont à la pointe de la technologie et par lesquels le fonctionnement se fait par le réseau internet. Donc, tous les appareils informatiques qui peuvent être connectés à internet comme l’ordinateur, le smartphone ou la tablette peuvent commander à distance la fermeture ou l’ouverture des volets roulants grâce à un serveur et une box (ou centrale de commande) qui transmettent les informations de commande et programment automatiquement les volets. Mis à part cela, il existe également des volets roulants solaires qui fonctionnent en captant l’énergie solaire par un panneau photovoltaïque et qui se trouvent sur le coffre des volets.